The Perfect World
~ Bienvenue sur The Perfect World. ~
Un forum RPG sur le thème médiéval-fantastique.
Bonne visite ... ~


The perfect world : La revanche des Royaumes.

Partagez | 
 

 Iwaki Kaiitô, croire au destin ? Et puis quoi encore !

Aller en bas 
AuteurMessage
Iwaki Kaiitô

avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 20

MessageSujet: Iwaki Kaiitô, croire au destin ? Et puis quoi encore !   Jeu 27 Déc - 21:07

    ۞Votre personnage۞

    ****~***~***~***~***~***~***~***~***~***~***~****

    ஃ Nom: kaiitô
    ஃ Prénom: Iwaki
    ஃAge : 14 ans, né le 5 juillet
    ஃSexe : Masculin
    ஃ Métier : Noble , membre de la famille Kaiitô
    ஃ Lieu d'habitation :
    Royaume de Solaria , Terres Du Nord

    -_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

    ஃ Race : Humain
    ஃ Familier : Louve se nommant Maki
    ஃ Pouvoir particulier : Parler avec les animaux
    ஃ Description du pouvoir :
    Iwaki est capable de communiquer avec les animaux, de ressentir leurs besoins, leurs envies, leurs sentiments.

    -_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

    Description physique : [ 3 lignes minimum ]: Iwaki est assez mince, il possède des cheveux aussi blond que les blés qui partent un peu dans tout les sens et des yeux d'un bleus océan. Il est de taille moyenne. Il a la peau assez pâle. Il porte souvent des sweets avec des oreilles de chats et garde toujours une chaîne autour du cou.

    ஃ Description Mentale : [3 Lignes minimum] :En premier lieu arrogant et grande gueule, il peut s'avérer très intelligent quand il s'y met vraiment ( c'est à dire pas souvent), bien trop téméraire il s'est déjà attiré de nombreux ennuis à cause de ça. Il met en avant la franchise et a beaucoup de mal à faire confiance au autre à cause de son passé.

    ஃHistoire : [5 lignes minimum] Non mais c'est pas possible, pourquoi est ce que le soleil existe ? Sérieusement, y a des gens qui veulent dormir ici ! Malheureusement, cette lumière éblouissante ayant bien vite le dessus, j'ouvre les yeux avec une lenteur exagérée. Soudain, je me rends compte que je ne dors pas sur un lit comme à mon habitude, mais bien à même le sol. La confusion régnant dans mon esprit, je mets assis histoire d'analyser la situation. Regardant lentement autour de moi, je fixe avec incompréhension le décors qui m'entoure. Mettant quelques secondes à comprendre, je tillte : Des cadavres, des blessés à l'agonis, du sang, beaucoup de sang, trop de sang. J'hurle de terreur et me relève d'un bond et pars en courant pour échapper à ce cauchemar. Comment tout cela a-t-il bien pu arriver ? Ce n'est pas possible. Les joues ruisselants de larmes, je me dirige vers ce que je qualifierai comme les ruines de mon ancienne maison. Marchant dans les décombres, je découvre toutes sortes de débris, que je reconnaissais plus ou moins. Là, j'y découvre deux corps plus que familiers : mes parents. Tétanisé, je tombe par terres, mes sanglots reprenant de plus belles. La tête entre les mains, j'essaie de me convaincre que tout cela n'était qu'un simple rêve, et que quand je me réveillerai, tout serait fini. Deux images s'imposent à moi contre mon gré, ma mère me souriant et mon père m'expliquant les 50 façons de pêcher du poisson alors que lui même n'était pas capable d'attraper ne serait-ce qu'une sardine. Que de beaux souvenirs. Je me pince, et me rends bien compte que tout cela est bien la triste réalité. Je finis par m'endormir au milieu des cendres de mon ancienne maison à force d'avoir tellement pleuré.

    C'est mon deuxième réveil depuis cette hécatombe et c'est toujours et encore à cause de cette saloperie de soleil ! Non mais c'est qui a inventé une telle chose ? La réponse est plus qu'évidente: pour faire chier les gens bien sûr ! Baillant, je me lève et repris d'une terrible envie de pleurer, et traîne avec délicatesse le corps de mes parents chacun leur tour, pour les enterrer dans ce qu'il me semble, était mon jardin. Une fois les tombes creusées, mes parents enterrés avec une croix au dessus et une dernière prière pour leurs âmes je pars découvrir ce qu'il s'est vraiment passé. J'habite dans un petit village dans la campagne sur des terres dont je ne connais pas le nom ( bizarre hein) avec mes parents, j'ai 12 ans et je m'appelle Iwaki. Enfin, ça c'est du passé, du moins pour mon village et mes parents. Mon village n'est plus que l'ombre de ce qu'il était autrefois, même la jolie église n'est plus que souvenir. Je réalise, en faisant le tour du village, que je suis certainement le seul survivant, ou bien les autres ont déjà déguerpis ( z'ont raison). On est en Août et il fait chaud, mais ça n'empêche pas une brise de me souffler les cheveux. Vous savez, c'est dans ce genre de moment qu'on a l'impression d'en avoir déjà trop vécu alors que vous venez juste d'avoir deux chiffres. Prenant mon courage à deux mains ( y a que ça à faire de toue façon) je me dirige me dirige vers les restes de l'entrée de mon ancien village. Et là, question existentiel : Je vais à droite ou gauche ? Je veux dire, vous lâchez un gosse dans la nature tout seul qui n'a pas l'habitude de quitter ses parents et ben vous avez exactement ce résultat. Bon alors faudrait peut être que je pense à me décider, déjà que quand je devais choisir un paquet de bonbons ( en même temps, choisir entre des chocolats et des caramels ça relève de la torture !) je mettais 10 minutes, alors si la direction que je prends décidera peut être de ma future vie, mieux vaut bien choisir. Ne dis on pas que la gauche porte malheur ? Donc, il faudrait que j'aille à droite ? Mais si c'était un piège ? Je veux dire, si tout le monde se fait cette réflexion et que dans ce cas là, juste pour emmerder le monde le destin ( peuuh) décide qu'il fallait prendre à gauche ? Non je ne suis point parano mesdames, messieurs. Donc........ droite ou gauche ? Raaah nan mais c'est pas vrai, j'y serai jamais à ce rythme là ! Bon alors, un truc tout simple, je vais tourner jusqu'à avoir le tournis et j'irai dans la direction dans laquelle j'ai le plus dévié. Aie ! Je suis tombé. Franchement je pense que c'est la meilleure idée pour avoir un mal de tête, non mais quel idiot ! Je relève la tête, et tention, j'irai ........*roulement de tambour*......... tout droit évidemment ! Aucun commentaire merci. Bon, me mettant debout j'entreprends mon voyage qui début de mon village et finit............. à un endroit inconnu bien sûr ! Je n'ai aucune affaire et je ne sais absolument pas comment je vais m'en sortir, avec un peu de chance je tomberai sur des gens qui m'aideront ! Donc, en gros j'ai 99% de chances de mourir déshydraté ou affamé et 1% de chance de me sortir de cette merde par je ne sais quel moyen. J'aime beaucoup mes analyses sur les situations présentes. Mais j'y pense, je me sais toujours pas qui est responsable de ce massacre. La haine m'envahissant en repensant aux nombres incomparables de corps m'entourant. Foutu larmes, à croire qu'elles ne s'arrêteront jamais. Par les temps qui coure, je me fais la promesse de retrouver ces assassins et que justice soit rendue !

    La nuit est tombée et n'ayant toujours pas trouvé aucun signe d'habitation, je m'allonge près d'un arbre, la faim me tiraillant le ventre. Aoutchhh ! Non mais c'est que le destin me déteste ou quoi, qu'est ce qu'il a besoin de me faire tomber sur la tête une pomme non de dieu ?! Une pomme........... A MANGER ! Non je ne vais pas remercier le destin qui ne m'aime pas lui mais plutôt le pommier sous lequel je me suis assis et le vent, j'suis pas fou au point de sortir que c'est le bon dieu qui m'a fait foutu une pomme sur la tête non plus. Tiens, ça ma rappelle la loi de Newton qui a découvert la loi de la gravité grâce à une pomme qui lui est tombée dessus...... comme moi..... c'est dingue comment on reconnait la situation de vie d'une personne avec presque rien :
    Moi : Une pomme me tombe dessus, en pauvre gosse affamé que je suis je pense qu'à la manger.
    Lui : Une pomme lui tombe dessus et comme il a rien à foutre de ses journées en bon noble qu'il est, il réfléchit sur le comment du pourquoi du monde.
    C'est dingue ça.
    C'est sur ses pensées très philosophiques ( ou pas) que je m'endormis.

    1 an est passé depuis ce tragique incident et je n'ai toujours pas rencontré d'autres formes de vie que des animaux et des végétaux. A vrai dire, je suis coincé dans une forêt et j'arrive pas à en sortir, enfin, je me demande si c'est parce que j'y arrive pas où parce que je n'en ai pas envie tout simplement. Je me reçois un poisson sur la tête et tourne la tête et aperçois Maki . C'est une louve, est elle magnifique et elle m'a sauvé la vie, sans elle je n'aurai plus aucune raison d'exister, je serai sans doute mort à l'heure qu'il est. Je l'adore, on est inséparable. A au fait, j'ai découvert quelque chose, je suis capable de communiquer avec les animaux. Je trouve ça extraordinaire, les animaux sont tellement intelligents, pas comme les hommes ou toutes leurs différentes races qui vivent dans le cercle continuel de la haine. J'aime cette vie mais ça ne va pas durer. Pourquoi ? Car le destin me déteste pardi ! Puis, c'est trop beau pour être vrai, c'est bien connu quand dans ce genre de cas, il y a toujours un truc qui fait tout foirer. Je ne veux pas retourner avec mes semblables, je suis plutôt sauvage maintenant, j'ai plus l'habitude. Mais d'un autre côté, j'y suis obligé, je dois venger mes parents, je dois venger les villageois de mon village, j'ai donné ma parole, et je ne retourne jamais sur mes promesses. Manquerait plus que ça, que je sois un menteur. ? me regarde la tête de travers, je la rassure sur le fait que je vais bien et finis par manger mon poisson qui se relève être une sardine ( ah tiens ça me rappelle quelque chose ça).
    Oui comme je disais, tout à une fin, et mon petit paradis aussi. Maki m'a réveillé à grands coups de museau et j'ai eu à peine le temps d'ouvrir les yeux que je fus pris d'une violente quinte de toux. A peine ma crise fut elle un tantinet calmée, qu'elle me hissa sur son dos ( et wwwi, j'ai la chance de pouvoir faire du dada sur mon amie) et commença à courir à toute allure. Me yeux me font mal, à vrai dire ils me piquent affreusement, je dois les avoir tout rouge à cet instant. C'est là que je me rends compte du désastre, ma forêt, celle que j'aimais tant, mon chez moi était tout simplement en train de brûler. Refoulant mes larmes je serre encore plus fort mes poings dans la jolie fourrure argentée de Maki. Le feu nous entoure et j'ai peur, très peur, comme ?, je le sens. Elle saute au dessus des branches enflammés, elle évite les flammes déviants à cause du vent, elle se faufile dans le feu à la recherche d'une sortie, pour son avenir, mon avenir, nôtre avenir. Elle souffre, elle a mal aux yeux et à la gorge, je sens sa douleur comme elle sens la mienne, on est uni dans le malheur faut-il croire. Une lumière perce dans cet enfer, la sortie. Oh soleil ! Si tu savais à quel point je t'aime ! Une fois n'est pas coutume comme on dit. Elle continue à courir pendant 5 minutes mettant le plus de distance possible entre les flammes et nous et finit par s'écrouler par terre. L'imitant, je crache toute la fumée nocive qu'il y a dans mes poumons avant d'essayer de prendre un maximum d'air pur. Je me tourne vers Maki et je constate à quel point nôtre regard est identique en ce moment même : Dévasté par la tristesse, l'incompréhension et la fatigue. Dans un accord tactique, on se relève ensemble et commençons à marcher. Où ? Nous nous en avons aucune idée, c'est un mystère, surement là où nos pieds nous porteront.

    << Hey gamin ! >>

    Je me retourne et vois ce que je pense être un paysan. Ravalant mon dégoût et me maîtrisant pour pas lui mettre un coup de poing vous savez où je continu à l'écouter.

    << J'peux savoir ce qu'un gosse comme toi fais ici ? On aime pas les vagabonds ici ! >>

    C'est à ce moment là qu'il se rend compte de l'animal qui m'accompagnait.

    << UN LOUP ! TU TE TRIMBALLES AVEC UN LOUP TOI ! >>

    Il me fait pitié sérieusement là, je le regarde avec mon air railleur et lui répond avec le plus d'arrogance possible :

    << Le gosse à un prénom merci d'en tenir compte. Oui un loup, une louve pour être précis et alors ? Vous savez, ces animaux avec 4 pattes, 2 yeux, 1 museau, qui ressemble un peu à des chiens mais en plus grand. Elle se nomme Maki au passage hein.>>

    Le tout avec un magnifique sourire. Il se crispa à l'entente de mes paroles, y a pas à dire des fois je m'aime.

    << Dégage sale gosse, on veut pas de toi et de ta sale bête sur les terres du nord, tu souilles nos terres ! >>

    La tête haute je répondis donc :

    << Aucun problème mon noble monsieur, au plaisir de vous revoir>>

    Il me lança toutes sortes d'objets à sa portée quand je me remis en route non pas vers l'extérieur des terres mais bel est bien l'intérieur. On couru tout les deux, vers le centre des terres. J'aime faire la course avec elle, c'est amusant, ça nous délivre de tout nos problèmes ne serait-ce qu'un instant malgré que ce soit toujours elle qu'il gagne. ( j'suis sûr qu'elle triche). Une vague de fraîcheur m'envahis et je me rends compte que mes vêtements ne sont plus que du passé, sales et déchirés. Je dois faire pitié, à la limite peur, je dois paraître sauvage, d'un côté je le suis, et j'ai aucune envie de ressembler au spécimen avec lequel j'ai eu ma charmante discussion il y a peu.

    On continu de marcher avant d'arriver vers ce que je qualifierai comme le centre du royaume de la famille Kaiitô. Oui oui j'ai entendu ça par hasard venant de passants. Ils me regardent bizarrement, j'ai une envie folle de leur crier dessus qu'y pas que des veinards dans la vie. Maki ayant bien sentie ma jalousie envers ces gens ne connaissant que le bonheur, n'ayant jamais vraiment connu la peine, la terreur et le chagrin essaie de me consoler en m'envoyant un tas de pensées rassurantes. Je l'adore, elle est ma vie, ma drogue. Pour fuir les regards trop instants, on marche jusqu'à se retrouver dans un port où, je finis par m'écrouler lamentablement de fatigue sur le pavé glacé. Maki se love alors contre moi pour nous tenir chaud et nous sombrons dans les bras de Morphée.

    J'entends des voix autour de moi, mais le soleil n'est pas encore levé et j'ai la flemme d'ouvrir les yeux, alors je me laisse bercer par les sensations qui m'entourent. On me soulève et j'ai soudainement mal au ventre à cause de la peur. Qui voudrait bien d'un gamin aussi pitoyable que moi franchement ? J'ai peur que ce soit des marchands d'esclaves ou des gens du genre, de toutes façons j'aime pas les gens tout court donc au point ou j'en suis, vaudrait un miracle pour que j'apprécie ceux qui me transporte à présent. ? est là aussi, ils l'ont prise aussi, ça me rassure, au moins je ne serai pas séparé d'elle, de toute façon c'est clair, sans elle je ne suis rien, c'est pas plus compliqué.

    Oh soleil ? Pourquoi tient du tellement à faire chier le monde sérieusement ? Je me réveille et surprise, je me trouve sur un matelas ! Un vrai, j'y crois pas ! Et voilà que je me retrouve en admiration devant un matelas, y a des fois où je me fais peur, y a pas à dire. Maki est là aussi, je souris, elle me souris, elle est réveillée elle aussi. J'inspecte la chambre : De belles couleurs chaudes, du orange, du jaune du rouge, des jolis meubles, un magnifique lit........ mais où diable suis je arrivé ? Bon si je résume, soit j'ai le jackpot et j'suis tombé sur les bonnes personnes, soit.......... je veux même pas y penser. Je remarque alors quelque chose qui m'ébahi : je suis habillé d'un pyjama de soie. Je me lève, décidément tout ce luxe me met vraiment mal à l'aise, j'ai la nostalgie de ma bonne vieille forêt et évidemment, de mon village. Je me mets debout et tends la main vers la poignée. Bingo ! Elle s'ouvre ! J'ai l'impression d'avoir atterri dans un autre monde là. D'immenses couloirs où on ne voit même pas la fin, des domestiques courant partout, bref une vrai fourmilière. Et surtout, une magnifique jeune fille, ayant deux longues tresses pour coiffures, une peau pâle et des yeux rouges. Je ne sais pas qui elle est mais vu ça tenue qui a tout de la noblesse elle doit être très haut placé, elle a pas mal de domestiques qui lui tournent autour également.
    Elle nous voit et me sourit avant de s'approcher vers nous. Ne sachant absolument pas comment réagir dans ce genre de situation, je fais le parfait pot de fleurs et reste planté sur place. Arrivé à ma hauteur et sous les regards curieux des gens nous entourant elle prend la parole :

    << Je suis Kumi Kaiitô, impératrice du royaume de Solaria. Comment t'appelles-tu ? >>

    Je mets pas loin de 10 secondes pour mettre un sens au mots qu'elle vient de prononcer et réussi par miracle à balbutier mon prénom :

    << Iwaki.......>>

    Son sourire s'élargit.

    << Bienvenue Iwaki Kaiitô >>


    ஃ Faiblesse : Son passé
    ஃ Possessions diverses : [ Armes, instruments etc...] :Possède une chaîne autour du cou et un canif en permanence dans la poche.

    -_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

    Spoiler:
     

    ****~***~***~***~***~***~***~***~***~***~***~****

    ۞The End۞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumi Kaiitô

avatar

Double compte : Jekray Ushiromiya
Messages : 744
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Iwaki Kaiitô, croire au destin ? Et puis quoi encore !   Jeu 27 Déc - 21:22

Je te validé ~
Y'a juste quelque petite erreur de contexte mais 'est tous ;p
Bravo pour ton pavé (:

________________________
Kumi Kaiitô


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-perfect-world.winnerforum.net
Iwaki Kaiitô

avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Iwaki Kaiitô, croire au destin ? Et puis quoi encore !   Ven 28 Déc - 11:55

Merci :')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumi Kaiitô

avatar

Double compte : Jekray Ushiromiya
Messages : 744
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Iwaki Kaiitô, croire au destin ? Et puis quoi encore !   Ven 29 Nov - 16:44


Hello :)


As-tu des modifications à effectuer sur cette fiche ,suite a la nouvelle intrigue, ou puis-je faire le compte pour son niveau de base ?

Cordialement ~
Réponse par mp ~

________________________
Kumi Kaiitô


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-perfect-world.winnerforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Iwaki Kaiitô, croire au destin ? Et puis quoi encore !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Iwaki Kaiitô, croire au destin ? Et puis quoi encore !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Achat] De quoi marquer un destin
» RolePlay: Énaël-Lars-Kaname. [qu'est-ce que le destin nous réserve ?]
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Petite question sur le Mithril
» Le Baptème, c'est quoi? Comment on se marie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Perfect World :: ~Ticket d'entrée~ :: Laboratoire :: Expériences terminées-
Sauter vers: